La MartiniqueLa Martinique

La Martinique

La Martinique est située face à l'Amérique centrale, en plein cœur de l'archipel des Caraïbes. Elle s'étend sur une superficie de 1080 km2 et est dominée par un sommet culminant à 1397 mètres, la célèbre Montagne Pelée.

Cette terre de merveilles vous surprendra par le contraste qu'elle offre. Face à vous, l'immensité du large, la lumière et les vagues qui baignent des plages au climat doux et tropical.
En Martinique les fleurs poussent à foison exhalant de doux parfums et les sourires sont aussi naturels que les plages sont belles.

D'un bout à l'autre de la "Perle des Antilles", les paysages varient sans cesse vous réservant de nouvelles surprises à chaque détour de la route.

Le nord plus luxuriant, nourri de pluies généreuses, vous offrira des impressions de fôret vierge et des couleurs d'un vert intense.

Au centre se trouve la capitale Fort-de-France. C'est là que se concentre la plus forte densité de population pour une région plutôt agricole à la bonne humeur omniprésente.

Le sud, plus aride, se conjugue entre steppes et soleil incandescent.
Et puis il y a les côtes aux multiples visages. Des lagons tranquilles aux eaux turquoises, des criques inaccessibles prises entre d'étroites falaises, des marécages regorgeant de petits crabes rouges, des grèves de sable noir, autant d'images étonnantes et de découvertes saisissantes qui transformeront vos vacances en voyage de rêve.

La Martinique compte environ 360'000 habitants. La population y est mélangée suite à de nombreux métissages conséquents aux rencontres entre les différentes ethnies qui se sont croisées sur ce petit coin de paradis. Et si la communauté béké ne représente que 1 % de la population, elle détient encore les rênes du pouvoir économique (banques, commerces et industries). Chaque année, la baignade du 15 août au Fond Blanc du François réunit tous les descendants des grandes familles qui ont pour nom Audebert, Despointes etc…Les Békés restent une caste à part.

Les passe-temps favoris des Martiniquais sont le football, les combats de coqs, les paris et les jeux de toutes sortes, sans oublier les zouks du samedi soir, les pique-niques en famille ou l'apéritif entre amis arrosé de ti-punch. Le tout animé par un appétit de vivre l'instant présent à pleines dents…

Le Rhum

Le Rhum: blanc, vieux ou métissé, c'est un incontournable auquel on a consacré un musée et que l'on découvre dans de nombreuses distilleries.

Marié au sirop de canne, il se transforme en "Ti Punch" et mélangé au jus de fruit, il se fait appeler "Planteur". Il laisse rarement indifférent…

Un peu d'histoire

Les Arawaks, qui découvrirent cet endroit idyllique il y a plus de 2000 ans de cela, trouvèrent en Madinina (ou île aux fleurs), la Martinique actuelle, leur terre promise. Par la suite, les indiens Caraïbes, de redoutables guerriers cannibales envahirent l'île et exterminèrent tous les hommes Arawaks pour ne garder que les femmes. C'est ainsi que la Martinique devint "l'île aux femmes" ou Matinino.

Lorsque Christophe Colomb y accosta le 15 juin 1502, quelques années avant sa mort, il l'a décrivit comme la meilleure,la plus fertile, la plus douce et la plus charmante des contrées du monde. C'est lors de son quatrième voyage qu'il "découvre" la très belle, le jour de la Saint-Martin. D'où son nom: La Martinique. L'histoire de l'ancienne colonie ressemble à s'y méprendre (une certaine prospérité en plus) à celle de sa voisine, la Guadeloupe, avec en toile de fond l'éternelle rivalité anglo-française, l'esclavage et la présence des corsaires.

La Montagne Pelée

8 mai 1902
La Montagne Pelée inquiète les Martiniquais habituellement indifférents à ses caprices de vieux volcan. Voilà 12 jours que la fumée est plus dense et que l’air est chargé de soufre.
Même le lac enfermé dans l’ancien cratère s’est évaporé. Quelques-uns sont partis mais la plupart assisteront au sinistre spectacle d’un ciel chargé de cendres qui s’obscurcit alors qu’une explosion cataclysmique fait trembler le sol et bouillonner la mer.
Il ne restera rien de la petite capitale martiniquaise. Rien ni personne puisque les 30 000 habitants de Saint-Pierre ont péris dans cette catastrophe. En fait, il y a bien un survivant. Il répond au nom de Siparis et c’est un prisonnier que son profond cachot protège du souffle meurtrier qui anéantit Saint-Pierre en 5 minutes. Deux autres éruptions détruiront le Morne Rouge et le Prêcheur avant que la Montagne Pelée ne s’écroule en 1903.
Aujourd’hui, elle est encore constamment surveillée.

Fort-de-France

Fondée en 1676 au pied du Fort-Royal, Fort-de-France rivalisera avec St-Pierre jusqu’à l’éruption du Mont-Pelé en 1902. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Fort-de-France devint alors la capitale économique et culturelle de la Martinique. Un musée précolombien, une cathédrale, une architecture variée et un marché où parfums, bruits et couleurs s’entremêlent sauront captiver

Carte de la Martinique