Dream Guadeloupe

8 jours / 7 nuits
download

Guide

Introduction

Infos pratiques

Les îles de Guadeloupe

Photos

L’archipel aux mille saveurs

https://www.youtube.com/watch?v=HmdzZ1HpHN8

La Guadeloupe est souvent considérée comme une île, alors qu’il s’agit en fait d’un archipel appelé officiellement “Les Iles de Guadeloupe”. Basse-Terre, Grande-Terre, Marie-Galante, Les Saintes, La Désirade, Petite-Terre… autant d’îles aux paysages et aux caractères différents qui font de ce département français d’outre-mer une destination variée aux multiples points d’intérêts. Chacun pourra choisir entre plages blanches, forêt tropicale, volcan, fonds sous-marins, population haute en couleurs ou villages créoles typiques.




HISTOIRE

La Guadeloupe était peuplée à l’origine d’Améridiens qui la nommaient “Karukera” (l’Ile aux Belles Eaux). En 1493, Christophe Colomb débarqua à Marie-Galante, puis sur la Basse-Terre qui lui fut d’un grand intérêt du fait de la présence d’eau potable. Il nomma l’île “Santa-Maria de Guadalupe de Estremadura”, et elle restera une colonie espagnole jusqu’en 1635. A cette date, la France en prend possession. Après des débuts de colonisation difficiles et le massacre des Amérindiens, les Français y développèrent la culture du tabac, puis de la canne à sucre grâce notamment à l’importation de nombreux esclaves africains. Les plus robustes et “obéissants” d’entre eux étaient réservés à la Martinique, les autres à la Guadeloupe. Certains avancent qu’une différence de mentalités entre les deux îles est toujours visible aujourd’hui suite à ce tri sélectif. De 1759 à 1814, les britanniques prirent plusieurs fois, plus ou moins brièvement, possession de l’île au gré des nombreuses batailles livrées contre les Français dans les Antilles, dont la célèbre Bataille des Saintes de 1782. Après l’abolition de l’esclavage, de nombreux travailleurs indiens furent amenés sur l’île. La Guadeloupe devient un Département Français en 1946.

 

POPULATION

Estimée à 400’000 habitants, dont la moitié sur Grande-Terre, la population guadeloupéenne est en grande majorité composée de descendants d’esclaves africains et de métis. On y retrouve aussi des minorités blanches et indiennes. Si la ville la plus peuplée est Pointe-à-Pitre, la ville de Basse Terre est restée le chef-lieu du département depuis la période coloniale.

La nourriture créole locale est souvent composée de poisson, mais d’autres spécialités valent le détour: le boudin créole, mélange d’influence française et d’épices locales, le colombo, ressemblant au curry et apporté par les Indiens ou le bokit, méga-sandwich constituant la “fast-food” locale sont à découvrir absolument.

Infos pratiques

Les climats de la Martinique et de la Guadeloupe sont quasi-identiques. Chacune possède une région plus montagneuse et humide où les reliefs exposés aux alizés de l’Atlantique stoppent souvent les nuages (la Basse Terre en Guadeloupe et le Nord en Martinique), ainsi qu’une une région généralement plus sèche (la Grande Terre en Guadeloupe et le Sud en Martinique).

La saison plus sèche s’étale de décembre à avril. Il y fait également plus frais, de longues manches étant parfois nécessaires en soirée. De juin à octobre, on est en saison plus humide et plus chaude. La saison à risques d’ouragans se situe officiellement de juillet à octobre, mais le risque est plus marqué en août et en septembre.

Formalités : Passeport suisse ou carte d’identité suisse valable

 

Monnaie : Euro

 

Langues : Français, Créole

Les îles de Guadeloupe

L’ensemble des Iles de la Guadeloupe recouvre une superficie de 1’628km2 dont plus de la moitié est représentée par la Basse-Terre.

Basse-Terre

Recouverte de forêt tropicale humide, montagneuse, parsemée de villages créoles tout en couleurs, de rivières et de cascades, Basse-Terre est la région idéale pour les amoureux de nature, de randonnée et d’authenticité. Elle est dominée par la Soufrière (1’467m), volcan actif parmi les plus surveillés au monde et point culminant des Petites Antilles. Sur son littoral Ouest se trouve la Réserve Cousteau, parc national marin qui fait le bonheur des plongeurs. Au Nord, le Grand-Cul-de-Sac-Marin est une zone naturelle délimitée par des mangroves au Sud, une barrière de corail et des îlets de sable blanc au Nord.

Le bourg de Deshaies, au Nord-Ouest, est un charmant village créole typique dont les environs sont de toute beauté, entre montagnes verdoyantes et longues plages dépourvues d’hôtels.

Au Sud, Basse Terre est une Ville d’Art et d’Histoire située au pied du volcan. C’est un parfait témoignage de l’architecture créole depuis les premiers colons. Son défilé du Mardi Gras est un événement immanquable pour les Guadeloupéens.

 

Grande-Terre

Plus plate, plus peuplée et moins humide que sa voisine, Grande-Terre est bordée sur sa côte Sud de plages de sable blanc et concentre ainsi les principales stations balnéaires de Guadeloupe, ainsi que les meilleurs hôtels. La Pointe des Châteaux, à son extrémité Est, voit se rejoindre la Mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique dans un spectacle saisissant. L’intérieur de Grande-Terre est principalement dévolu à la culture de canne à sucre, jusqu’à sa côte Nord délimitée par des falaises abruptes et impressionnantes.
Point-à-Pitre paraît peu avenante d’un premier abord, mais dévoilera sa beauté à qui s’aventurera dans son vieux centre. Le Mémorial ACTe, musée sur l’esclavage à l’architecture impressionnante, est à ne pas manquer.
La station balnéaire de Sainte-Anne dévoile son marché coloré à côté de sa magnifique plage blanche, alors que celle de Saint-François fera le bonheur des noctambules et des golfeurs.

La Désirade

A l’Est de Grande-Terre et donc dans l’Océan Atlantique, la Désirade compte environ 1’500 habitants, principalement pêcheurs, et constitue une escale des plus authentique durant un voyage en Guadeloupe.

Iles de la Petite-Terre

Au Sud de Grande-Terre, ce minuscule archipel entouré par un récif corallien est une Réserve Naturelle Nationale et compte parmi les plus beaux fond marins des Iles de la Guadeloupe. Elles se visitent en excursion d’une journée, à réserver à l’avance…

Pour les informations sur Marie-Galante et Les Saintes, se référer aux pages de la brochure correspondantes.


Les saintes

L’Archipel des Saintes, au Sud de la Basse-Terre, se rejoint en bateau depuis Trois-Rivières, Basse Terre ou Pointe à Pitre. Il est constitué de 9 îlots paradisiaques aux couleurs chatoyantes dont seuls les deux plus grand sont habités. Une étape immanquables si vous recherchez calme, authenticité et produits du terroir.

 

Terre-de-Haut
L’île principale de l’archipel et sa baie, considérée comme l’une des trois plus belles au monde, fut longtemps stratégique d’un point de vue militaire. On peut toujours y visiter le Fort Napoléon qui offre un superbe point de vue. Village d’artiste aux maisons colorées, Terre-de-Haut est un lieu à part, où les descendants de ses premiers habitants Bretons et Normands pêchent toujours sur des canots appelés “saintoises”.

 

Terre-de-Bas
Surnommée très justement “La Discrète”, cette île hors du temps a su rester à l’écart de l’agitation touristique. Les voitures y sont rares, et ses 4 plages arborent chacune une couleur différente. On peut y visiter une église du 17e siècle et les ruines de la poterie Fidelin. De petits restaurants locaux vous feront savourer les produits frais de la pêche. Une véritable expérience de la quiétude!

Marie-Galante

Surnommée “L’Ile aux Cent Moulins” ou “La Grande Galette”, Marie-Galante est la troisième île des Antilles Françaises par sa superficie (158km2). Véritable patrie de la canne à sucre et du rhum, elle possède une campagne radieuse et de longues plages de sable blanc parmi les plus belles des Iles de la Guadeloupe. Malgré un tourisme croissant, elle a su conserver son authenticité et il n’est pas rare d’y croiser des chars à boeufs s’en allant aux champs. On y accède en ferry depuis Pointe à Pitre.

Capesterre-de-Marie-Galante
Bourg créole typique situé au sud de l’île, il offre des images de carte postale entre sable blanc, cocotiers et lagon turquoise.

 

Grand-Bourg
Le commune centrale de l’île en est également la plus peuplée. On peut y visiter des distilleries, l’écomusée Murat et le petit marché typique.

 

Saint-Louis
D’une beauté irréelle entre plages magnifiques, kaz colorées et mangrove, la commune du Nord possède également des sentiers de randonnées ainsi que le site de Gueule Grand Gouffre.

Photos