Île de La Reunion

Menu

Introduction

C’est une île de France dans l’océan Indien, un massif volcanique jailli d’une coulée de lave. 

La Réunion est née de l’érosion et de l’effondrement des parois du Piton des Neiges et du volcan géniteur, ce qui donna naissance à trois cirques : Cilaos, Salazie et Mafate. On les nomma ainsi en raison de leur aspect plus ou moins circulaire. Découverte par les Portugais en 1528, elle devint française en 1638.

 

La Réunion est la plus occidentale des îles Mascareignes. Située à 10’000 km de l’Europe et peuplée par 840’000 habitants, cette terre d’une superficie de 2’512 km2 est bordée par un littoral de 207 km et dominée par le Piton des Neiges, culminant à 3’071 m. C’est un pays subtropical contrasté entre mer et montagne, entre bleu et vert, où s’intensifie une vie qui offre un mélange harmonieux de races et de cultures.

Infos pratiques

L’Ile de La Réunion compte près de 200 microclimats. La côte Est est très humide alors que la côte Ouest est beaucoup plus sèche. Ainsi, il pleut plus à la Plaine des Palmistes en saison sèche qu’à St-Gilles en saison humide. Durant l’été austral, de décembre à mars, le thermomètre atteint facilement les 30°C sur la côte Ouest, et les précipitations sont abondantes sur toute l’île. 

Durant l’hiver austral, de juin à septembre, le temps est beaucoup plus sec et c’est la période idéale pour les randonnées. C’est également la saison des baleines. Par contre il fait facilement froid dans les hauts, comme à Cilaos (1’700m) où le givre recouvre parfois les vitres des voitures le matin en juillet et en août.

Formalités : Passeport suisse valable ou carte d’identité suisse valable

Vaccins : Aucun vaccin obligatoire

Monnaie : Euro

Langues : Français, Créole

Infos pratiques

  JAN FEV MAR AVR MAI JUN JUL AOU SEP OCT NOV DEC
29 29 29 28 27 26 25 24 25 25 28 29
24 24 23 23 21 18 19 18 18 19 21 22
28 27 27 27 27 26 24 24 23 24 25 27
269 193 218 165 86 71 81 51 48 48 122 175
  JAN FEV MAR AVR MAI JUN
29 29 29 28 27 26
24 24 23 23 21 18
28 27 27 27 27 26
269 193 218 165 86 71
 
  JUL AOU SEP OCT NOV DEC
25 24 25 25 28 29
19 18 18 19 21 22
24 24 23 24 25 27
81 51 48 48 122 175

Du Nord au Sud 

Ouest

La côte ouest, ou la côte sous le vent, est principalement faite de plages de sable doré ou noir. Boucan-Canot et les Roches-Noires offrent de belles plages et d’excellentes vagues pour les surfeurs. Plus loin se trouve le lagon de St-Leu (le mieux préservé de l’île) et la plage de sable noir de l’Etang-Salé (la plus grande de l’île). Mais l’Ouest permet aussi de découvrir quelques pages de l’histoire de la Réunion : la Chapelle Pointue, le Muséum agricole et industriel Stella Matutina, et le Conservatoire Botanique National de Mascarin (qui protège les plantes rares et menacées de l’île).

Nord

À la pointe nord de l’île, les routes qui serpentent vers les hauteurs offrent, au détour des virages, de nombreux points de vue sur St-Denis (point de vue de la Montagne, du Brûlé, …) Les plus courageux entreprendront les randonnées à la découverte de ses environs : l’excursion de la Roche-Ecrite, qui domine de ses 2’277 m, les cirques de Mafate et Salazie, et la promenade du Cap Noir.

Sud

St-Pierre, la capitale du Sud de l’île allie le charme d’un bord de mer et l’entrée du sud sauvage. La côte sauvage (de Grand-Bois au Tremblet) est entourée de forêts (St-Philippe, Mare-Longue et Basse-Vallée). En outre, les hauts de St-Joseph et les pentes fleuries du Tampon sont de toute beauté. La petite ville de St-Philippe est située sur une immense falaise où vient mourir l’océan. Après celle-ci, vous traverserez le Grand Brûlé, parcouru depuis la nuit des temps par des coulées de lave successives. Toute cette région vous semblera étonnante, car vous ne trouverez aucune habitation en bordure de route sur plus de 30 km. Laissez-vous surprendre par les parfums insolites du Sud.

Est

La côte est doit son aspect verdoyant aux nuages généreux qu’amènent les alizés venus de l’océan. Ici prospèrent les riches épices tropicales et l’incontournable canne à sucre. Dans cette région se cultive également la merveilleuse vanille. Vous la trouverez partout en intercalaire dans les champs de canne à sucre, de Ste-Marie à Ste-Suzanne, ou accrochée à ses tuteurs (bois de chandelles ou bois de forêt), de St-André à Ste-Rose. A Bras-Panon, vous pourrez visiter la coopérative de la vanille, qui vous informera sur la culture de celle-ci.

 

Au petit village de Piton-Ste-Rose, le 13 avril 1977, la lave a submergé des centaines d’hectares de bonne terre, incendié près de trente maisons et coupé la route, avant de s’écouler jusqu’à la mer. Il reste de ce jour «la Grande Cicatrice Noire», formée par la couche de lave refroidie sur la montagne, et 25 ha gagnés sur l’océan.

Nord

À la pointe nord de l’île, les routes qui serpentent vers les hauteurs offrent, au détour des virages, de nombreux points de vue sur St-Denis (point de vue de la Montagne, du Brûlé, …) Les plus courageux entreprendront les randonnées à la découverte de ses environs : l’excursion de la Roche-Ecrite, qui domine de ses 2’277 m, les cirques de Mafate et Salazie, et la promenade du Cap Noir.

Est

La côte est doit son aspect verdoyant aux nuages généreux qu’amènent les alizés venus de l’océan. Ici prospèrent les riches épices tropicales et l’incontournable canne à sucre. Dans cette région se cultive également la merveilleuse vanille. Vous la trouverez partout en intercalaire dans les champs de canne à sucre, de Ste-Marie à Ste-Suzanne, ou accrochée à ses tuteurs (bois de chandelles ou bois de forêt), de St-André à Ste-Rose. A Bras-Panon, vous pourrez visiter la coopérative de la vanille, qui vous informera sur la culture de celle-ci.

 

Au petit village de Piton-Ste-Rose, le 13 avril 1977, la lave a submergé des centaines d’hectares de bonne terre, incendié près de trente maisons et coupé la route, avant de s’écouler jusqu’à la mer. Il reste de ce jour «la Grande Cicatrice Noire», formée par la couche de lave refroidie sur la montagne, et 25 ha gagnés sur l’océan.

Sud

St-Pierre, la capitale du Sud de l’île allie le charme d’un bord de mer et l’entrée du sud sauvage. La côte sauvage (de Grand-Bois au Tremblet) est entourée de forêts (St-Philippe, Mare-Longue et Basse-Vallée). En outre, les hauts de St-Joseph et les pentes fleuries du Tampon sont de toute beauté. La petite ville de St-Philippe est située sur une immense falaise où vient mourir l’océan. Après celle-ci, vous traverserez le Grand Brûlé, parcouru depuis la nuit des temps par des coulées de lave successives. Toute cette région vous semblera étonnante, car vous ne trouverez aucune habitation en bordure de route sur plus de 30 km. Laissez-vous surprendre par les parfums insolites du Sud.

Ouest

La côte ouest, ou la côte sous le vent, est principalement faite de plages de sable doré ou noir. Boucan-Canot et les Roches-Noires offrent de belles plages et d’excellentes vagues pour les surfeurs. Plus loin se trouve le lagon de St-Leu (le mieux préservé de l’île) et la plage de sable noir de l’Etang-Salé (la plus grande de l’île). Mais l’Ouest permet aussi de découvrir quelques pages de l’histoire de la Réunion : la Chapelle Pointue, le Muséum agricole et industriel Stella Matutina, et le Conservatoire Botanique National de Mascarin (qui protège les plantes rares et menacées de l’île).

À découvrir

Photos