Seychelles

Menu

Introduction

Les îles Seychelles ont été découvertes par l’Angleterre et la France, grandes rivales d’alors. Elles vécurent sous un régime colonial durant 2 siècles, qui furent également marqués du sceau de la piraterie.

Les Seychelles sont l’un des rares endroits au monde où il n’y a pas de véritables menaces ou dangers naturels : pas de malaria ni d’autres maladies graves ; les îles se trouvent en dehors des zones de cyclones et d’ouragans, avec un climat tempéré, mais chaud et humide toute l’année. La population locale jouit d’un niveau de vie élevé. Dans les rues ou sur les plages, on ne voit ni mendiants ni vendeurs à la sauvette. La criminalité est quasiment inexistante.

 

Le gouvernement des Seychelles est l’une des administrations, au monde, la plus sensibilisée aux questions de l’environnement. Sa politique est d’empêcher la sur-commercialisation des îles en limitant le nombre de lits pour le tourisme et en maintenant le prix élevé des billets d’avion. Etant donné que les Seychelles ont développé tardivement leur infrastructure touristique, le gouvernement a tiré la leçon des erreurs commises par d’autres destinations touristiques tropicales.

 

Sur la centaine d’îles des Seychelles, dispersées sur 400’000 km2 d’océan, vous découvrirez de fabuleux paysages terrestres et sous-marins, des forêts tropicales vierges, d’innombrables oiseaux de mer, des maisons coloniales, des tombes de pirates, des légendes de trésors enfouis… mais vous resterez surtout subjugués par la féerie des plages de sable blanc, bordées de palmiers, des merveilleuses petites criques et les eaux profondes, couleur turquoise, des lagons cernés par les récifs de corail.

 

La légende du trésor des îles Seychelles évoque les prémices de cette découverte : le dernier geste du vieux pirate, debout sur l’échafaud, corde au cou, fut de sortir un morceau de papier de dessous sa cape et de le jeter à la foule assemblée aux alentours, «mon trésor, cria-t-il, à celui qui saura le retrouver !».

Ainsi commença la recherche du trésor d’Olivier le Vasseur, l’un des pirates les plus féroces de l’océan Indien. Nombreux sont ceux qui croient que son butin, d’une valeur inestimable, est enterré sur l’un des îlots des Seychelles qui servirent pendant longtemps de base aux pirates.

Infos pratiques

Situé tout proche de l’équateur, l’archipel des Seychelles jouit de températures comprises entre 26°C et 31°C toute l’année, dans l’air comme dans l’eau. De novembre à avril, le climat est sensiblement plus humide et les températures un peu plus élevées. Les vents du Nord-Ouest sont plutôt calmes, comme la mer. On note souvent un pic des précipitations en décembre et janvier.

De mai à octobre, les précipitations sont généralement moins fréquentes et les températures à peine plus basses. Les vents du Sud-Est agitent la mer, ce qui peut créer des dépôts d’algues sur certaines plages. D’une manière générale, il est difficile de prévoir la météo car il fait parfois très beau en saison humide, et des précipitations abondantes peuvent survenir en saison dite “sèche”.

Formalités : Passeport suisse valable, pas de visa nécessaire pour un voyage à forfait

Vaccins : Aucun vaccin obligatoire

Monnaie : Roupie Seychelloise

Langues : Anglais, Créole, Français

Infos pratiques

  JAN FEV MAR AVR MAI JUN JUL AOU SEP OCT NOV DEC
28 29 29 30 29 28 27 27 28 28 29 28
24 25 25 25 25 25 24 24 24 24 24 24
28 28 29 29 30 30 29 29 28 28 28 28
386 267 234 183 170 102 84 69 130 155 231 340
  JAN FEV MAR AVR MAI JUN
28 29 29 30 29 28
24 25 25 25 25 25
28 28 29 29 30 30
386 267 234 183 170 102
 
  JUL AOU SEP OCT NOV DEC
27 27 28 28 29 28
24 24 24 24 24 24
29 29 28 28 28 28
84 69 130 155 231 340

Les îles des Seychelles, si proches du paradis

MAHé

Mahé est la plus grande et la plus peuplée des îles des Seychelles. Elle s’etend sur 8km de large et 27km de long et compte 65’000 habitants. Les plus hautes montages de l’archipel se trouvent à Mahé. elles atteignent 900 mètres d’altitude, et sont entièrement recouvertes par la forêt tropicale dont certaines zones n’ont été que très rarement explorées. L’aéroport international est situé sur la côte est de l’île, et à quelques kilomètres plus au nord, se trouve la capitale Victoria peuplée par 30’000 habitants. C’est une des plus petites capitales du monde.

PRASLIN

Praslin est la 2ème îles des Seychelles par sa superficie. Environ 5’000 personnes habitent sur l’île.

La vallée de Mai est le site le plus visité de Praslin. C’est une forêt tropicale primaire protégée par l’Unesco. Vous pourrez soit profiter d’une visite guidée, soit emprunter un sentier balisé pour observer les nombreuses plantes exotiques et peut-être apercevoir un des rares perroquets noirs qui vivent ici. La végétation a une taille impressionnante, et l’on y retrouve beaucoup de plantes d’appartement qui nous sont familières, mais d’une taille beaucoup plus grande. Une jolie cascade se laisse entrevoir depuis la route principale qui traverse le parc. Les plages à Praslin sont superbes, Côte d’or est la plus grande. A l’ouest, en remontant la côte, on découvre des magnifiques anses et baies telle que Anse Possession, Anse Tamaka, Anse boudin et la superbe Anse Lazio. Cette plage splendide est reconnue pour être l’une des plus belles de la planète. Elle satisfait tous les rêves ! Une mer calme et transparente, du sable blanc et fin, une baie bordée de cocotiers et des rochers de granit

LA DIGUE

Le nombre limité de voitures et l’absence de route goudronnée vous donnent un aperçu de ce qu’était la vie au Seychelles avant « les temps modernes »; L’unique moyen de transport ne coûte qu’une poignée de roupies. On loue des bicyclettes à la journée ou une carriole tirée par des bœufs. Proche de la jetée se trouve le seul village de la trouve un bureau de poste, des petits magasins coquets et deux banques. Les habitants de la Digue, les Diguois, sont considérés comme des provinciaux par ceux qui habitent Mahé. Les Diguois sont ouverts et aimables et, fait surprenant, la plupart d’entre eux ne quittent que rarement l’île ; ils considèrent la vie ailleurs trop agitée. Devant la charmante église de Notre Dame de l’Assomption, un sentier conduit à « L’Union Plantation Reserve ​». Un modeste prix d’entrée donne droit à une promenade à pied ou à bicyclette entre les cocotiers et les lianes de vanille dans une ambiance d’ancienne plantation. Après quelques centaines de mètres, le sentier arrive à l’Anse Source d’Argent. Cette plage est réputée pour être la plus photographiée du monde. La grande attraction de ce site est constituée par les grands rochers granitiques tombés de la montagne sur la plage.

Photos